14 novembre 2018

Les entreprises canadiennes plus nombreuses à prendre conscience du potentiel de la Chine

Comme le dit un adage chinois, «les dieux ne peuvent rien faire pour ceux qui laissent passer les occasions». Pour les entreprises canadiennes ambitieuses, il n’y a jamais eu meilleur moment pour faire des affaires avec la Chine.

Vous avez des questions? Vous êtes prêt à commencer?

La Chine se hisse inexorablement au sommet du marché mondial. Malgré un léger fléchissement par rapport aux attentes, sa croissance économique demeure enviable, à 6,5 %. Le pays est appelé à devenir la plus importante économie du monde d'ici 20301.
Et cela est une bonne nouvelle pour les entreprises canadiennes.

La Chine est déjà le deuxième plus important marché, après les États-Unis, pour les importations et les exportations canadiennes. L’on s’attend à ce que la Chine, avec l’Inde, soit le marché affichant la croissance la plus rapide pour le Canada, dont les exportations devraient progresser de 9 ou 10 % par année d’ici 2030.

Le bois, les métaux et les récoltes en route vers l’Est

Les échanges s’accélèrent déjà. Les exportations de biens canadiens vers la Chine ont augmenté de 11,5 % en 2017, soit près de trois fois la croissance enregistrée en 2016. La valeur de ces exportations a dépassé les 18 G$, en hausse de 15 % .2

La demande chinoise pour les matières premières bénéficie aux provinces de l’Ouest. Les échanges commerciaux de la Colombie-Britannique avec la Chine ont progressé de 240 % au cours des dix dernières années, principalement les exportations de pâte de bois, de bois d’œuvre et de charbon, ainsi que de cuivre, de zinc et d’autres métaux précieux 3.

La Chine apprécie aussi nos produits agricoles. C’est un marché clé pour les producteurs canadiens de canola, et la demande a récemment augmenté puisque les Chinois cherchent à remplacer leurs importations de graines de soja américaines, ciblées par les nouveaux droits de douane.

Une place de choix au salon international de la Chine

En novembre, le Canada brillait sous les feux de Shanghai à l’Expo internationale de l’import de la Chine (CIIE), aux côtés de 12 autres pays ayant leur propre pavillon. L’événement parrainé par la HSBC a présenté les tendances et les occasions qui s’offrent aux entreprises canadiennes désireuses de faire des affaires avec la Chine.

Daniel Leslie, premier vice-président et chef adjoint des services aux entreprises de la Banque HSBC Canada, a été impressionné par l’étendue des possibilités offertes par l’Exposition internationale d’importation de la Chine (CIIE). « Nous savons déjà que les entreprises chinoises sont généralement disposées à vendre leurs produits au reste du monde, mais elles sont également tout à fait disposées à acheter des produits étrangers, a-t-il affirmé. Qui plus est, nous notons une forte demande de biens que peut fournir le Canada. »

« Historiquement considéré comme un exportateur de produits de base, le Canada est bien connu pour ses produits agricoles et alimentaires », a-t-il poursuivi.

« Fait plus intéressant encore, nous constatons que le Canada dispose d’une occasion réelle d’accroître ses exportations à valeur ajoutée, comme celles de produits alimentaires transformés, d’énergie et d’autres produits qui ont trait aux techniques de fabrication avancées. Toutes ces exportations sont extrêmement intéressantes pour le marché chinois, et la Chine a une très grande confiance dans la capacité du Canada de produire des produits sains de grande qualité. »

La Chine se mondialise et poursuit l’ouverture de son économie

Compte tenu de récents développements dans le marché chinois, il n’a jamais été aussi facile pour les entreprises étrangères de s’y implanter.

Dans un monde de plus en plus protectionniste, la Chine a résisté à la tendance et mis en place des politiques qui facilitent l’entrée des entreprises étrangères. Le financement local est désormais plus accessible, et des réformes réglementaires uniformisent les règles du jeu, offrant aux entreprises étrangères des conditions équivalentes, sinon très similaires à celles des entreprises locales.

Au cœur de ces changements figure la volonté du pays de satisfaire sa classe moyenne en plein essor – selon les estimations, un bassin de 550 millions de personnes dont la demande de biens de consommation et de services explose.

La Chine cherche aussi à mettre en valeur sa réputation en matière d’innovation afin de renforcer son secteur technologique, de réduire les émissions de gaz à effet de serre et d’améliorer les soins de santé pour mieux servir sa population vieillissante. Ce sont là des éléments clés du plan quinquennal de l’État. Le gouvernement chinois est également disposé à offrir de meilleures conditions de vie à sa population croissante, notamment en améliorant l’économie et en modernisant les infrastructures.

Les premiers pas de la percée en Chine

Un nombre croissant d’entreprises canadiennes sont conscientes du potentiel qu’offre la Chine. En 2017, environ une entreprise canadienne sur dix qui vend à l’étranger a choisi la Chine comme une destination pour ses produits et services 4. Et 14 % des entreprises canadiennes cherchent à percer le marché chinois dans les trois à cinq prochaines années5.

Aussi énorme que soit le potentiel, pour connaître un succès à long terme de la Chine, il faut de la patience et de la persévérance. Les processus administratifs sont étranges et souvent longs, et la manière de faire les choses est radicalement différente.

Grâce à notre expertise locale et notre réseau de plus de 170 succursales dans 50 villes, la HSBC peut vous aider à vous adapter à la culture chinoise, vous mettre en contact avec des joueurs locaux et vous aider à trouver votre chemin dans un environnement commercial inconnu.

Donc, si vous pensez qu’il est temps de revoir votre stratégie pour la Chine, communiquez avec nous.

  1. World Economic Forum, China’s economy in 2018 https://www.weforum.org/agenda/2018/08/china-s-economic-outlook-in-six-charts
  2. Affaires mondiales Canada : 2018 Le commerce international, http://www.international.gc.ca/economist-economiste/assets/pdfs/performance/state_2018_point/SoT_PsC_2018-Fra.pdf?bcsi_scan_9a8ad4cc7b993c94=jYJrSobkr7+SLZrs0Twa7XIjMa5WAAAALBQGkQ
  3. Canada West Foundation : Western Canada’s trading relationship with China, http://cwf.ca/news/blog/western-canadas-trading-relationship-with-china/
  4. Service des délégués commerciaux du Canada, https://edc.6connex.com/event/DigitalContent/w12a/login?lang=fr-ca
  5. Navigator, Now, next and how for business, Canada report, page 2

Dénis de responsabilité

Les renseignements fournis ne sont pas nécessairement exhaustifs et ne sauraient être interprétés comme des conseils professionnels de nature financière, juridique, fiscale ou autre. Vous ne devriez pas agir sur la foi de cette information sans avoir obtenu les conseils d’un professionnel. Le présent document a été préparé avec soin, mais la HSBC ne peut garantir, ni s’engager à déclarer (explicitement ou implicitement) que ces renseignements sont exacts et complets. Les renseignements présentés dans ce document peuvent être modifiés sans préavis.

Certains des produits et services proposés par la HSBC, ses filiales et ses sociétés affiliées sont offerts sous réserve d’une approbation de crédit. Ce document ne saurait constituer une offre de fournir les services et les produits qui y sont décrits et la prestation de ces services et produits demeure assujettie au contrat.

Publié par la Banque HSBC Canada (la «HSBC»)

Vous êtes sur le point de quitter le site de la HSBC au Canada pour les clients entreprises.

Veuillez prendre note que les politiques du site externe sont différentes de celles de notre site Web et de la politique en matière de confidentialité. Le prochain site s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre ou dans un nouvel onglet du navigateur.

Vous quittez le site Web des services aux entreprises de la HSBC.

Veuillez noter que les politiques du site externe seront différentes des conditions et de la politique de confidentialité de notre site Web. Le prochain site s’ouvrira dans une nouvelle fenêtre de navigation ou dans un nouvel onglet.