• Développement durable
    • Généralités

Prendre le virage vert pour assurer sa croissance : Les PME ont beaucoup à gagner à miser sur le développement durable

  • Article

À l’heure où l’économie mondiale entreprend de mettre le cap sur un avenir sans carbone, les consommateurs partout dans le monde ont fait savoir clairement qu’ils s’attendent à ce que les entreprises s’engagent sur la voie du développement durable et de la protection de l’environnement.

Selon un sondage mené par IBM en 20201, la majorité des clients affirment que leurs achats sont en grande partie motivés par leurs valeurs personnelles. Environ 77 % des clients pour qui le développement durable est important ont dit qu’ils changeraient leurs habitudes d’achat afin de réduire les dommages causés à l’environnement.

Dans le cadre de notre sondage Navigateur – Résilience : Reconstruire en mieux, deux entreprises canadiennes sur cinq (41 %) nous ont indiqué que la pandémie de COVID-19 les a consolidées dans leur opinion que le développement durable est plus important que jamais et qu’elles comptent reconstruire sur des bases environnementales plus solides comme suite à la crise.

En 2020, la pandémie a freiné les activités économiques et sociales à l’échelle mondiale et entraîné une réduction de 6 % des émissions de gaz à effet de serre à travers le monde. De nombreux chefs de file du secteur espèrent répéter cette réduction annuellement alors que nous nous remettons de la pandémie et que les initiatives en matière de développement durable se multiplient.

Afin d’aider les clients qui prévoient développer des produits et des services durables à atteindre leurs objectifs en matière de GES, la HSBC leur offre depuis peu des solutions de financement du commerce vert. Étant donné que la pandémie a eu de graves conséquences financières pour de nombreuses entreprises, ce nouveau flux de financement pourrait être très important.

Après la pandémie, les entreprises de toute taille vont devoir être capables de satisfaire aux exigences des consommateurs et des autorités de réglementation en matière de développement durable, et ce, tout en augmentant leur part de marché. Voici cinq façons dont votre entreprise peut commencer à contribuer au changement.

 

Adopter des pratiques numériques propres

De nombreuses entreprises sont devenues, sans le vouloir, plus durables grâce à la COVID-19.

Les télétravailleurs n’ont plus eu besoin de leurs bureaux physiques alimentés en électricité et en eau courante. Les employés ont arrêté de se rendre au travail et souhaité une bonne journée à leurs collègues à partir de leur ordinateur portable. La technologie est en plein essor, et les entreprises vont avoir accès à des solutions numériques propres une fois la pandémie terminée.

Si vous dirigez un cabinet de marketing, par exemple, demandez-vous si vos employés ont besoin de se rendre au bureau en voiture chaque jour. Voyez s’ils peuvent se transmettre des fichiers par voie numérique au moyen de services infonuagiques au lieu d’imprimer des documents de plusieurs pages.

 

Communiquez avec vos collègues

Échangez des idées avec vos employés, en particulier avec ceux qui sont directement impliqués dans le développement de produits, les ventes et la fabrication. Ils ont peut-être des données, de l’information et des idées sur la façon de développer des produits verts ou de donner une orientation plus respectueuse de l’environnement aux chaînes d’approvisionnement.

«En veillant à ce que vos employés aient le sentiment de contribuer aux efforts en matière de développement durable, vous obtiendrez l’adhésion de l’ensemble de l’entreprise», affirme Dana Krechowicz, première directrice, Financement durable à la Banque HSBC Canada. «Cela pourrait susciter de nombreuses idées novatrices qui pourront conduire au développement de nouveaux produits plus écologiques ou à la mise en place de partenaires de la chaîne d’approvisionnement plus respectueux de l’environnement.»

 

Développez des produits respectueux de l’environnement

Les marques qui ne se soucient pas de l’environnement courent de plus grands risques d’atteinte à la réputation et risques commerciaux. Le développement durable n’est plus facultatif : c’est désormais un élément clé du processus décisionnel de chaque consommateur. Les entreprises doivent donc revoir leurs priorités afin de répondre aux demandes des clients.

Si vous fabriquez des vêtements, utilisez des matériaux recyclés ou revalorisés. Réfléchissez à la façon dont les matières premières sont extraites, transformées et produites. La façon dont ces matériaux sont extraits, exploités, cultivés ou récoltés représente une part importante de l’empreinte carbone finale de votre produit, qui a pour effet d’attirer ou de repousser les clients.

Ce type d’approche directe fonctionne bien pour les petites et moyennes entreprises (PME) puisque ces dernières sont généralement capables de mettre au point et de commercialiser leurs produits beaucoup plus rapidement que leurs concurrents de grande taille, ce qui signifie qu’elles peuvent s’adapter continuellement aux nouvelles exigences des consommateurs en matière de développement durable.

 

Privilégiez les ventes de produits verts

Chaque secteur a évidemment ses propres défis, mais les PME doivent chercher des moyens de donner à leurs activités de vente une orientation plus respectueuse de l’environnement. Si vous êtes un petit détaillant alimentaire, ne vendez que des produits locaux ou faites appel à des fournisseurs locaux pour l’emballage et les autres éléments de la chaîne d’approvisionnement.

Tâchez de mettre l’accent sur ces points dans vos publicités, car les consommateurs sont friands de ce type d’initiatives.

 

Impliquez-vous dans votre collectivité

La reprise économique est amorcée, et des événements sociaux pourront bientôt être organisés.

Le parrainage de foires locales ou d’équipes sportives et le bénévolat dans la collectivité peuvent donner un sérieux coup de pouce à une PME en matière de développement durable en l’aidant à établir des relations non seulement avec des clients éventuels, mais également avec des partenaires de la chaîne d’approvisionnement locaux. Ils montrent également au public que vous êtes engagés dans la collectivité, ce qui pourrait se traduire par une augmentation des ventes et des profits, et ainsi vous aider à augmenter encore vos investissements dans le développement durable.

«Les consommateurs sont en train de changer, ajoute Mme Krechowicz. Ils posent plus de questions sur l’empreinte carbone des entreprises avant de se départir de leur argent.»

Le développement durable peut aider une PME à prendre l’ascendant sur ses concurrents. En cette ère de sensibilisation accrue aux changements climatiques, les clients s’attacheront aux marques dont ils savent que les produits et les services n’auront pas d’effets négatifs sur l’environnement.

Communiquez avec la HSBC pour en savoir plus sur la façon dont le virage vert peut aider votre entreprise à aller de l’avant.

 

Avis

© Banque HSBC Canada, 2020. Tous droits réservés. Aucune partie du présent document ne peut être reproduite, conservée, distribuée ou transmise sans l’autorisation écrite préalable de la Banque HSBC Canada.

Les renseignements fournis ne sont pas nécessairement exhaustifs et ne sauraient être interprétés comme des conseils professionnels de nature financière, juridique, fiscale ou autre. Vous ne devriez pas agir sur la foi de cette information sans avoir obtenu les conseils d’un professionnel. Le présent document a été préparé avec soin, mais la HSBC ne peut garantir, ni s’engager à déclarer (explicitement ou implicitement) que ces renseignements sont exacts et complets. Les renseignements présentés dans ce document peuvent être modifiés sans préavis.

Certains des produits et services proposés par la HSBC, ses filiales et ses sociétés affiliées sont offerts sous réserve d’une approbation de crédit. Ce document ne saurait constituer une offre de fournir les services et les produits qui y sont décrits et la prestation de ces services et produits demeure assujettie au contrat.

«HSBC» est une marque de commerce de HSBC Holdings plc, utilisée par la HSBC et ses sociétés affiliées en vertu d’une licence.