• Financement à long terme
    • Favoriser la croissance

Cinq qualités qui vont assurer la prospérité de votre entreprise après la COVID-19

  • Article

Plus d’un an depuis le début de la pandémie, la «nouvelle normalité» comme on l’appelait il y a peu n’est plus si nouvelle.

Les entreprises traditionnelles ont mis en place des modalités de télétravail, l’utilisation de la technologie a explosé, et certaines sociétés ont trouvé de nouvelles façons novatrices de faire des affaires. Résultat, de nouvelles qualités sont essentielles à la fois dans le cadre de la crise sanitaire mondiale, mais aussi de la reprise.

Selon le sondage Navigateur HSBC – Résilience : Reconstruire en mieux, près des trois quarts des entreprises canadiennes s’attendent à ce que certaines modalités de travail flexibles deviennent la norme pendant un certain temps. Les entreprises sont en train d’imaginer les bureaux physiques d’après la pandémie. Selon un récent sondage du cabinet Gartner, 82 % des employeurs vont permettre à leurs employés de télétravailler une partie du temps, et 47 % disent qu’ils vont permettre le télétravail tout le tempsi.

Peu importe d’où vous travaillez, certaines qualités prisées vont continuer d’être recherchées une fois la pandémie terminée. En voici cinq qui vont pouvoir aider votre entreprise à prospérer une fois que nous allons arrêter de parler de résilience et parler plutôt de reprise.

  • Capacité d’adaptation et de résolution de problèmes
    Le service des TI n’étant plus juste au bout du corridor et les employés ne pouvant plus tous être dans le même bureau, la capacité de régler les problèmes quotidiens de façon indépendante est un atout important. Le fait de compter sur des employés qui se sont adaptés et qui savent trouver de façon autonome des solutions aux problèmes courants peut aider à assurer le bon fonctionnement de votre entreprise. Les entreprises comptent sur des employés qui peuvent être laissés à leurs propres moyens pour faire leur travail à distance. Ce n’est pas nécessairement les heures que chaque employé consacre quotidiennement au travail qui importent, mais plutôt ce que chaque employé accomplit.

    Une entreprise qui compte sur des employés ingénieux qui se sont adaptés, qui font preuve de souplesse et qui gèrent efficacement leur temps, est entre de bonnes mains maintenant, mais va aussi l’être après la pandémie.

  • L’économie numérique
    La technologie, qui a permis aux entreprises de rester agiles et novatrices pendant la pandémie, a transformé l’exploitation de ces dernières. La technologie est si dominante dans nos vies qu’elle remplace souvent la plupart des interactions humaines, ce qui a été particulièrement vrai durant la pandémie. On s’attend à ce que l’Internet à haute vitesse et les outils de vidéoconférence s’intègrent de plus en plus aux méthodes de travail standards, et ce, même quand la reprise sera bien amorcée.

    L’adoption des canaux numériques a aussi permis aux entreprises de mettre à jour leurs modèles d’affaires et, du coup, conduit les clients vers les plateformes électroniques. Dans son nouveau livre, l’auteur Fareed Zakaria affirme que la vie après la pandémie va être, à de nombreux égards, une version accélérée du monde que nous connaissions, c’est-à-dire que le monde du travail de demain va être hautement virtuelii.

  • Mener par l’influence
    Vous n’avez pas besoin d’être un gestionnaire pour être un leader au sein de votre entreprise. On comprend ce qui se prépare : au fur et à mesure que la pandémie se prolonge, les employés se sentent épuisés et démotivés. Maintenant plus que jamais, ils ont besoin de conseils et de soutien, et ce, surtout en contexte de télétravail.

    Le fait de donner plus de moyens d’action aux employés grâce à des conversations rassurantes, à des éloges et à des mandats clairs leur permet de faire sien leur travail et d’éprouver un sentiment de réalisation, ce qui permet de créer une attitude positive au sein de vos employés, qui se soutiennent les uns les autres, prouvant du coup que le leadership est plus qu’un titre.

  • Garder le contact
    Les conversations en personne sont une façon beaucoup plus engageante de communiquer, et la pandémie a souligné ce fait. Nos compétences en matière de communication ont été mises à l’épreuve alors qu’une lassitude face à Zoom s’est installée. Les conférences téléphoniques virtuelles ont été populaires au début de la pandémie, mais les employeurs feraient peut-être bien de déterminer quelles réunions devraient être obligatoires ou encore lesquelles pourraient être sautées afin d’accorder un répit à leurs employés.

    Les bureaux à distance nous ont obligés à nous appuyer de façon importante sur la technologie afin de communiquer avec nos collègues et nos clients. La situation nous a contraints à faire preuve de créativité afin d’établir des relations, dans le cadre de conversations difficiles ou encore pour obtenir l’attention immédiate d’autrui. Le fait de trouver et de fidéliser des employés capables de communiquer avec clarté et empathie va vous aider à établir un lien de confiance et des relations plus solides au sein de votre équipe tout en maintenant la productivité, et ce, même à distance.

  • Continuer à faire du développement durable une priorité
    Alors que les entreprises continuent à composer avec des fermetures imputables à la pandémie, il faut réfléchir à ce à quoi le travail ressemblera après la crise, dont la fin pourrait par ailleurs être bientôt. La responsabilité environnementale et sociale n’est plus facultative pour les entreprises : elle fait partie des attentes des clients, des organismes de réglementation et des investisseurs. L’intégration de pratiques durables dans vos activités quotidiennes trouvera également écho auprès des membres de votre équipe, qui auront le sentiment d’apporter une contribution précieuse pour tracer la voie vers un avenir sans carbone. 

    En 2020, la pandémie a entraîné une baisse de 6 % des émissions de gaz à effet de serre à l’échelle mondiale. Il est essentiel que les entreprises examinent ce qu’elles font maintenant afin de déterminer si elles peuvent répéter leurs efforts à court terme, quand l’économie reprendra. Afin de reconstruire en mieux, nous devons être plus ingénieux et novateurs, et accorder la priorité au développement durable maintenant comme à l’avenir.

    Communiquez avec la HSBC afin d’en savoir plus sur la façon dont votre entreprise peut prospérer dans le nouveau contexte actuel.

Avis

© Banque HSBC Canada, 2020. Tous droits réservés. Aucune partie du présent document ne peut être reproduite, conservée, distribuée ou transmise sans l’autorisation écrite préalable de la Banque HSBC Canada.

Les renseignements fournis ne sont pas nécessairement exhaustifs et ne sauraient être interprétés comme des conseils professionnels de nature financière, juridique, fiscale ou autre. Vous ne devriez pas agir sur la foi de cette information sans avoir obtenu les conseils d’un professionnel. Le présent document a été préparé avec soin, mais la HSBC ne peut garantir, ni s’engager à déclarer (explicitement ou implicitement) que ces renseignements sont exacts et complets. Les renseignements présentés dans ce document peuvent être modifiés sans préavis.

Certains des produits et services proposés par la HSBC, ses filiales et ses sociétés affiliées sont offerts sous réserve d’une approbation de crédit. Ce document ne saurait constituer une offre de fournir les services et les produits qui y sont décrits et la prestation de ces services et produits demeure assujettie au contrat.

«HSBC» est une marque de commerce de HSBC Holdings plc, utilisée par la HSBC et ses sociétés affiliées en vertu d’une licence.

Publié par la Banque HSBC Canada (la «HSBC»).