• Innovation et transformation
    • Services bancaires de l’avenir

Défis à court terme et occasions à long terme : Comment les entreprises canadiennes devraient-elles braver les obstacles?

  • Article

Les entreprises canadiennes ont dû relever de nombreux défis au cours des 24 derniers mois. Que leur réservent les 12 prochains mois? Le tout nouveau rapport Navigateur HSBC 2021 : la voix des entreprises examine de plus près les priorités et les préoccupations des chefs d’entreprise et des influenceurs au pays.

Dire que les deux dernières années ont été difficiles est un euphémisme. La pandémie de COVID-19 a bouleversé tous les aspects de la vie, partout dans le monde. Les entreprises de partout au pays ont dû relever des défis sans précédent et bon nombre d’entre elles ont révélé leur résilience à maintes reprises pour perdurer jusqu’à aujourd’hui.

Même si nous commençons peut-être à voir la lumière au bout du tunnel de la pandémie, les difficultés entraînées par les défis continus liés à la chaîne d’approvisionnement, à la pénurie de main-d’œuvre, aux événements climatiques et à la baisse de moral des employés pèseront sur les entreprises pendant des années encore.

Les entreprises canadiennes semblent le reconnaître et cherchent à consolider leurs activités à l’échelle nationale à court terme. Mais ce faisant, risquent-elles de prendre du retard par rapport aux entreprises du reste du monde?

Nous avons récemment publié notre nouveau rapport Navigateur HSBC 2021 : la voix des entreprises, et les conclusions pour le Canada indiquent que de nombreuses entreprises pourraient perdre de vue des occasions à long terme en essayant de composer avec les répercussions continues de la pandémie de COVID-19.

Un peu plus de la moitié (56 %) des plus de 500 chefs d’entreprise et influenceurs canadiens sondés affirment être plus optimistes à l’égard de leurs perspectives de croissance aujourd’hui qu’à la même période l’an dernier, ce qui est nettement inférieur à la moyenne mondiale de 64 %. Ils s’attendent à ce qu’il se passe une autre année – novembre 2022 – avant de revenir aux niveaux de rentabilité d’avant la pandémie.

«Selon les conclusions du rapport Navigateur de cette année, nous ne sommes peut-être pas aussi avancés que nous aimerions le croire dans notre reprise depuis le pire de la pandémie», explique Alan Turner, responsable en chef des services aux entreprises, Banque HSBC Canada. «Pour les entreprises canadiennes, cela signifie que nous devons faire ce que nous pouvons pour améliorer les choses au pays. Toutefois, si nous le faisons au détriment des occasions futures à l’étranger, nous risquons de perdre du terrain par rapport aux entreprises des autres pays dans l’économie post-pandémie.»

«Les douze prochains mois seront un exercice d’équilibre délicat pour les entreprises canadiennes entre l’amélioration de leurs activités au pays et la planification afin de tirer parti des occasions qui se présentent sur d’autres marchés», ajoute M. Turner.

Le rapport Navigateur HSBC 2021 – la voix des entreprises a aussi révélé un certain nombre de renseignements importants sur les secteurs prioritaires pour les entreprises canadiennes, notamment le développement durable, le commerce international, les talents et la technologie.

Développement durable : Le Canada est depuis longtemps considéré comme un chef de file en matière de pratiques commerciales durables, mais il est possible que la pandémie rende les entreprises canadiennes climatosceptiques. Plus d’une entreprise canadienne sur dix (11 %) estime que les accords climatiques mondiaux n’auront aucun effet significatif sur la lutte contre les changements climatiques. Même si 39 % des entreprises mondiales affirment que les réunions sur le climat, comme la récente COP26, sont essentielles à l’adoption de politiques et à l’action, seulement 27 % des entreprises canadiennes disent la même chose.

Commerce international : Avec 14 accords de libre-échange signés, un accès à plus de 50 pays et à 1,5 milliard de consommateurs qui représentent 60 % du PIB mondial, les entreprises canadiennes se voient offrir un monde de possibilités en matière de commerce international. Toutefois, moins du tiers (29 %) des entreprises canadiennes disent avoir augmenté le nombre de leurs fournisseurs internationaux au cours de la dernière année (moyenne mondiale : 36 %) et seulement une sur dix (12 %) dit s’attendre à ce que le commerce international devienne plus facile l’an prochain (moyenne mondiale : 20 %).

Talent et technologie : Même si la résurgence de la COVID-19 (43 %) est perçue comme la plus grande menace pour les entreprises canadiennes au cours de la prochaine année, près du tiers des répondants (28 %) estiment que le moral bas des employés pourrait avoir une incidence négative importante sur les perspectives de croissance. Pour tenter de contrer cette possibilité, plus du tiers (38 %) des chefs d’entreprise et des influenceurs affirment investir dans la technologie et les outils numériques pour tenter de souder leur effectif à distance, et presque autant (32 %) ajoutent des ressources consacrées au perfectionnement et à la formation de leurs équipes.

À mesure que la pandémie persistera, les entreprises canadiennes continueront de devoir prendre des décisions difficiles quant à savoir si elles devront concentrer leurs efforts et leurs ressources au pays ou à l’étranger.

Les décisions prises aujourd’hui pourraient entraîner des répercussions à long terme pour ces mêmes entreprises et leurs employés. Il est donc essentiel qu’elles soient prises de façon stratégique. En travaillant avec de solides partenaires qui les comprennent et qui peuvent apporter un point de vue local et mondial à la prise de décisions éclairées à court terme, nous pouvons aider les entreprises canadiennes à gérer et à surmonter les défis d’aujourd’hui sans perdre de vue les occasions à long terme.

Pour en savoir plus, consultez le rapport Navigateur HSBC 2021 : la voix des entreprises.

Vous essayez de décider s’il faut redoubler d’efforts au pays ou foncer à l’international? Communiquez avec nous dès aujourd’hui.

Besoin d'aide?

Vous avez des questions? Vous êtes prêt à commencer? Demander qu'on vous rappelle