Quelles stratégies financières utilise-t-on, d’un secteur

Retourner au Réussir face au changement

Comme professionnel des finances dans une entreprise de fabrication ou de production, vous comprenez l’importance d’avoir de bons flux de trésorerie. Mais que pourriez-vous apprendre d’entreprises d’autres secteurs, aux modèles commerciaux différents du vôtre, sur la gestion des liquidités et l’utilisation optimale des fonds?

À l’heure où l’incertitude mondiale et l’instabilité des marchés perturbent le secteur manufacturier – et c’est sans parler des conséquences durables qu’aura la crise de la COVID-19 –, les fabricants saisissent mieux que jamais l’importance d’avoir des flux de trésorerie suffisants pour tenir bon quand le fonds de roulement s’assèche.

Vous avez probablement déjà raccourci le délai de règlement de vos comptes clients pour accélérer les rentrées de fonds. Vous avez aussi songé à réduire vos stocks pour libérer des fonds qu’ils immobilisent. Et vous avez sans doute des options de financement en place qui vous donnent accès à des liquidités abordables.

Mais les fabricants ne sont pas les seuls à avoir besoin de flux de trésorerie stables. Des entreprises de toutes sortes doivent avoir accès à des fonds pour poursuivre leurs activités malgré l’incertitude. Que pourriez-vous apprendre d’elles?

Nous avons consulté des responsables d’entreprise de secteurs variés pour connaître leurs stratégies face aux perturbations. Nous voulions savoir comment ils gèrent leurs flux de trésorerie de manière à assurer la bonne marche des affaires tout en ayant la capacité d’investir si des occasions de croissance se présentent.

En matière de gestion de trésorerie, que peuvent vous apprendre d’autres secteurs à forte intensité de capital?

Les entreprises de secteurs comme la construction, l’immobilier, l’exploitation minière et l’hôtellerie ont toutes besoin de financement à court et à long terme. Celui-ci les aide à traverser les longs cycles d’exploitation et leur confère une souplesse accrue. «J’aime faire une analogie : je vois notre dette à long terme comme un immeuble, nous confie le trésorier d’une société mondiale d’infrastructures. C’est la base, elle est essentielle. Je compare ensuite nos liquidités aux infrastructures qui servent l’immeuble, comme les routes et les ponts. Il nous en faut pour obtenir le financement et pour pouvoir faire circuler les fonds selon nos besoins.»

Pour s’assurer d’avoir suffisamment de liquidités, ces entreprises utilisent une combinaison d’approches afin de disposer d’options de financement souples et abordables. «Nous avons besoin de beaucoup de financement, poursuit le trésorier. Nous avons d’excellentes liquidités, mais nos dépenses en immobilisations sont élevées. L’amortissement est élevé. Et les cycles de trésorerie ne sont pas rapprochés immédiatement – cela prend du temps. À mon avis, les excédents de trésorerie devraient toujours être utilisés pour réduire la dette à court terme. À l’heure actuelle, nous avons des prêts à terme et des facilités de crédit renouvelables avec et sans engagement. Nous payons des frais d’engagement et nous pouvons toujours retirer des fonds au besoin.»

Les entreprises de construction d’infrastructures ont ceci en commun avec celles de la fabrication qu’elles peuvent devoir composer avec la complexité d’une longue chaîne d’approvisionnement qui doit, elle aussi, être adéquatement financée. Tout comme l’entreprise manufacturière, les fournisseurs de cette chaîne, s’ils manquent de liquidités, risquent de ne pas pouvoir achever la production. Et leurs propres fournisseurs ont aussi besoin de liquidités stables pour réaliser les projets à temps et selon le budget.

Et les détaillants? Quelles sont leurs astuces pour gérer efficacement leurs flux de trésorerie?

Le secteur des biens de consommation en est un autre qui a besoin de flux de trésorerie élevés. Les fabricants qui souhaitent maximiser la vitesse de production et limiter le gaspillage au minimum pour rester agiles peuvent certainement s’inspirer de ce secteur où tout va très vite.

Dans le commerce de détail, les préférences des clients ont droit de vie ou de mort sur les entreprises, et le virage vers l’achat en ligne s’est fortement accentué depuis le début de la pandémie de COVID-19. On met donc tout en œuvre pour savoir exactement ce que recherchent les consommateurs, puis pour combler leurs besoins. Les entreprises analysent en profondeur les tendances d’achat, ce qui facilite leur planification et leur permet d’acheter les bons produits dans la bonne quantité. Elles limitent ainsi les fonds immobilisés dans des stocks invendus.

Je crains que les ventes ralentissent et que nous nous retrouvions avec des stocks excédentaires.

DIRECTEUR D’UNE ENTREPRISE DE FABRICATION DE BIENS DE CONSOMMATION ET DE VENTE AU DÉTAIL

Bien sûr, il y a aussi des détaillants qui créent leurs propres produits et qui maîtrisent toute la chaîne, de la production aux ventes. Ceux-là doivent réagir aux fluctuations soudaines de la demande et à l’évolution rapide des tendances de consommation, comme ce fut le cas lorsque la crise sanitaire a fait exploser la demande d’équipement de protection individuelle. Ils doivent donc prévoir avec soin quelle sera leur position de trésorerie pour s’assurer que leurs activités de fabrication restent stables.

«Habituellement, notre saison de pointe des ventes s’étend d’octobre à février, nous a dit le chef des finances d’un détaillant de produits de luxe. En dehors de cette période, nous avons quand même besoin de liquidités pour la fabrication. Et nous avons besoin d’au moins trois mois de production pour répondre à la demande. Alors quand nous planifions, nous savons qu’en septembre, les liquidités seront faibles. Nous essayons de planifier de manière à atténuer les pics et les creux. Nous ne pouvons pas avoir de périodes sans production.»

Les détaillants doivent être aussi agiles que possible. Les plus prospères adoptent des technologies récentes qui les aident à réduire le gaspillage à chaque étape de leur chaîne d’approvisionnement. Ainsi, ils limitent les fonds immobilisés dans les stocks ou les matières brutes et contrôlent mieux la production. «[Des choses comme] l’Internet des objets et l’automatisation optimisent la gestion de la chaîne d’approvisionnement et raccourcissent notre cycle de production, poursuit le chef des finances. En étant agiles, nous n’avons pas à conserver 100 articles en stock, ce qui réduit les fonds immobilisés.

«Il faut s’adapter à la demande et ne garder que les stocks dont on a besoin. Nous sommes sur le point d’utiliser le suivi par radiofréquence pour savoir où se trouvent les biens dans la chaîne de production, ce qui nous donnera une visibilité et une prévisibilité formidables.»

Quoi d’autre pourriez-vous faire pour améliorer vos flux de trésorerie et mettre votre argent à votre service?

Quel que soit leur type ou leur taille, toutes les entreprises ont besoin de bons flux de trésorerie pour garder le rythme et investir dans leur croissance. Et vous avez tout à gagner à observer ce qui se fait en dehors de votre secteur en ce domaine.

Élargir votre point de vue vous permettra de prendre en compte de nouveaux facteurs. Que peuvent vous enseigner sur la gestion de trésorerie des entreprises de secteurs différents du vôtre, mais dont les activités, comme les vôtres, nécessitent beaucoup de liquidités? Que pouvez-vous apprendre des détaillants? Et quelles stratégies pourriez-vous puiser ailleurs afin de conserver des liquidités dans l’entreprise, de garder un bilan sain et d’avoir quand même assez d’argent pour investir dans l’avenir?

Vous voulez en savoir plus? Découvrez comment des entreprises de différents secteurs gèrent leurs flux de trésorerie pour poursuivre sur leur lancée. Inscrivez-vous pour recevoir d’autres informations.

Comment collaborer plus étroitement avec vos intervenants pour optimiser vos flux de trésorerie en période d’incertitude commerciale?

Découvrez comment maximiser vos flux de trésorerie et trouver de nouvelles occasions en période d’incertitude.

Découvrez comment amener tous vos intervenants internes à s’entendre sur une vision commune en matière de gestion de trésorerie

Inscrivez-vous afin d’obtenir des renseignements

Step 1 of 2

Besoin d'aide?

Vous avez des questions? Vous êtes prêt à commencer? Demander qu'on vous rappelle