17 septembre 2018

La progression du renminbi

Une gestion efficace de la trésorerie est essentielle à la réussite des échanges commerciaux avec la Chine.

Vous avez des questions? Vous êtes prêt à commencer?

L'utilisation de plus en plus répandue du renminbi (RMB) pour le règlement des opérations entre les entreprises chinoises et leurs partenaires internationaux montre bien que les sociétés canadiennes qui veulent réussir en Chine doivent bien comprendre le système financier complexe du pays.

Le dernier Sondage sur l'internationalisation du RMB réalisé par la HSBC révèle clairement que le renminbi est désormais une monnaie vraiment internationale, appelée à jouer un rôle de premier plan dans la gestion des fonds d'entreprises canadiennes présentes en Chine.

Le renminbi est maintenant la troisième monnaie la plus utilisée pour le financement international et la cinquième pour ce qui est des paiements internationaux. Elle occupait le 20e rang il y a seulement cinq ans.

La diminution du volume d'opérations transfrontalières en RMB en 2017, comparativement à 2016, s'explique en partie par l'incertitude entourant l'économie chinoise, l'augmentation de la volatilité des taux de change et les restrictions visant les sorties de capitaux. Les perspectives à long terme sont bonnes toutefois, car la monnaie se stabilise et le gouvernement chinois s'engage à poursuivre les efforts d'internationalisation du renminbi. Comme le montre le sondage de la HSBC, l'adoption de cette monnaie par les entreprises ne cesse de croître. Le tiers des entreprises sondées en 2017 utilisait le RMB pour leurs opérations transfrontalières, en hausse de 24 % par rapport à l'année précédente. Cette tendance ne s'observe pas chez les entreprises nord-américaines : l'utilisation du RMB dans les opérations transfrontalières est moins élevée que dans les autres pays et a même reculé légèrement, passant de 15 % en 2016 à 14 % en 2017.

Le sondage a aussi révélé que les entreprises (surtout hors de l'Amérique du Nord) utilisent le RMB dans le cadre de différentes solutions diversifiées, notamment en matière de gestion des risques, de couverture de change, de gestion de la trésorerie et des liquidités, de financement et d'investissement.

Les entreprises sondées dans le dernier rapport croient que l'ambitieuse initiative chinoise, baptisée «La Ceinture et la Route» (ICR), favorisera l'utilisation du RMB, ce qui est un facteur clé pour les entreprises canadiennes voulant profiter des occasions offertes par l'ICR.

L'ICR devrait accélérer la croissance du commerce sino-canadien, mais le commerce de la Chine avec d'autres pays progresse également, ce qui accroît la concurrence. Les entreprises canadiennes ont donc besoin d'un avantage concurrentiel pour réussir, et la HSBC peut leur donner un bon coup de pouce à cet égard.

La forte présence de la HSBC en Chine peut ouvrir des portes aux entreprises canadiennes qui cherchent à faire une première percée sur le marché ou à élargir leurs activités, et les aider à maîtriser la complexité du système financier.

Il faut absolument comprendre la façon de faire des affaires en Chine. Par exemple, le système financier n'est pas uniforme à l'échelle du pays et on y trouve des instruments qui ne sont utilisés nulle part ailleurs. Les services bancaires, les paiements et les processus qui s'y rapportent varient d'une région à une autre, et bon nombre d'entreprises qui exercent leurs activités en Chine font affaire avec plusieurs banques. Il faut parfois plusieurs jours pour conclure des opérations, ce qui peut causer des problèmes dans la gestion du fonds de roulement.

Le fait d'avoir sur le terrain un partenaire bancaire stratégique et bien informé comme la HSBC peut aider les entreprises à éviter d'éventuels pièges et à établir une plateforme efficace et simplifiée pour la trésorerie et les paiements.

Cette approche deviendra sans doute plus importante pour les entreprises canadiennes à mesure que le RMB s'établira fermement comme la monnaie de choix pour les négociants chinois faisant affaire avec des entreprises étrangères et que les projets de l'ICR se développeront.

La Chine est la deuxième économie mondiale et le pays le plus actif sur le plan du commerce international. Les entreprises chinoises utilisent le RMB pour régler des opérations de commerce international, et les entreprises canadiennes qui font des affaires en Chine doivent sérieusement considérer cette option.

Principaux résultats du Sondage sur l'internationalisation du RMB 2017 :

  • 32 % des entreprises utilisaient le RMB dans le cadre de leurs opérations transfrontalières en 2017.
  • 82 % des utilisateurs du RMB utilisent cette monnaie pour le règlement d'opérations commerciales.
  • 65 % des utilisateurs du RMB ont affirmé qu'ils utilisent principalement cette monnaie à la demande de leurs partenaires commerciaux.
  • 42 % des entreprises qui n'utilisent pas encore le RMB prévoient le faire ultérieurement, contre 25 % en 2016.
  • 70 % des répondants croient que l'initiative «La Ceinture et la Route» influera positivement sur l'utilisation du RMB.

Pour obtenir des renseignements, communiquez dès aujourd'hui avec l'un de nos gestionnaires de relations bancaires.

Pour en savoir plus sur la façon dont votre entreprise peut tirer profit du corridor commercial Chine-Canada, cliquez ici.

Les renseignements fournis ne sont pas nécessairement exhaustifs et ne sauraient être interprétés comme des conseils professionnels de nature financière, juridique, fiscale ou autre. Vous ne devriez pas agir sur la foi de cette information sans avoir obtenu les conseils d’un professionnel. Le présent document a été préparé avec soin, mais la HSBC ne peut garantir, ni s’engager à déclarer (explicitement ou implicitement) que ces renseignements sont exacts et complets. Les renseignements présentés dans ce document peuvent être modifiés sans préavis. Certains des produits et services proposés par la HSBC, ses filiales et ses sociétés affiliées sont offerts sous réserve d’une approbation de crédit. Ce document ne saurait constituer une offre de fournir les services et les produits qui y sont décrits et la prestation de ces services et produits demeure assujettie au contrat.

Publié par la Banque HSBC Canada (la «HSBC») © Copyright Banque HSBC Canada 2018. TOUS DROITS RÉSERVÉS.

Vous êtes sur le point de quitter le site de la HSBC au Canada pour les clients entreprises.

Veuillez prendre note que les politiques du site externe sont différentes de celles de notre site Web et de la politique en matière de confidentialité. Le prochain site s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre ou dans un nouvel onglet du navigateur.

Vous quittez le site Web des services aux entreprises de la HSBC.

Veuillez noter que les politiques du site externe seront différentes des conditions et de la politique de confidentialité de notre site Web. Le prochain site s’ouvrira dans une nouvelle fenêtre de navigation ou dans un nouvel onglet.