27 novembre 2018

Êtes-vous prêt pour la modernisation du système de paiements canadien?

Paiements en deux heures ou en temps réel, changement des modèles d’affaires – la gestion des paiements évolue

Vous avez des questions? Vous êtes prêt à commencer?

CONTENU COMMANDITÉ PUBLIÉ EN COLLABORATION AVEC LE QUOTIDIEN THE GLOBE AND MAIL

En affaires, chaque opération dépend d’un système de paiements rapide, efficace et fiable. Or, les établissements financiers canadiens, parmi les chefs de file de la première heure dans la technologie de paiements, travaillent actuellement au perfectionnement du système. 

Au Canada, la valeur quotidienne des opérations se chiffre à environ 200 milliards de dollars, selon Paiements Canada, la société sans but lucratif financée par les établissements financiers qui surveille le système de paiements canadien.

Les opérations vont des ventes interentreprises de grande valeur aux achats au détail de faible valeur. Quelques paiements sont encore effectués par chèques, mais il se fait de plus en plus de paiements de facture en ligne, de dépôts directs et de virements télégraphiques. 

Tous ces paiements sont traités au moyen d’un système complexe qui doit toujours utiliser les plus récentes technologies et infrastructures pour que les paiements se fassent de la façon la plus rapide et sécuritaire.

Même si les clients voient leurs paiements traités sur-le-champ au magasin ou en ligne, ce n’est que le début du processus.

Les banques doivent faire un suivi méticuleux de chaque opération, et ce, de la façon la plus efficace qui soit, afin que les fournisseurs reçoivent leur argent rapidement et que les montants, les expéditeurs et les bénéficiaires des paiements soient consignés de façon précise.

Les opérations commerciales – qu’il s’agisse d’une vente internationale de grain de la Saskatchewan en Inde ou d’une opération du secteur de l’automobile entre le Canada et les États-Unis – peuvent impliquer plusieurs banques dans différents pays. Un règlement peut prendre du temps, parfois jusqu’à plusieurs jours ouvrables.

L’objectif de la modernisation du système de paiements est que les paiements et les règlements se fassent le plus rapidement possible. Autrefois précurseur à l’échelle mondiale en matière de paiements, le Canada accuse maintenant du retard, selon Michael Klopchic, responsable en chef, service mondial de gestion des liquidités et de trésorerie à la Banque HSBC Canada.

Selon lui, il est important que le Canada soit à jour sur le plan de la technologie afin que notre pays et nos entreprises demeurent concurrentiels à l’échelle mondiale.

«Le système de paiements canadien date des années 1980 et 1990. Le Canada était alors un chef de file, poursuit M. Klopchic.

«La technologie fonctionne bien, mais il y a eu peu d’investissements dans le système depuis, explique-t-il. Nous remarquons que le monde a pris une longueur d’avance et le Canada doit rattraper son retard au chapitre de la technologie.»

Paiements Canada dirige un programme de modernisation qui a commencé en 2015. Il vise à mieux refléter la façon de faire des affaires au 21e siècle – moins d’opérations en argent liquide et plus d’opérations rapides, simples, sécuritaires, d’un pays à un autre, effectuées en quelques heures plutôt qu’en plusieurs jours ouvrables.

Le programme de modernisation est en voie d’être achevé d’ici 2020. «Certains des premiers jalons sont déjà en place», raconte M. Klopchic.

Par exemple, l’automne dernier, le système de paiements pour les transferts électroniques de fonds (TEF) a prolongé la journée ouvrable en ajoutant un troisième créneau d’échange à 21 h (HE). De plus, on offre maintenant des règlements le jour même, ce qui réduit à deux heures le temps de règlement des paiements entre les établissements financiers. Ainsi, les entreprises ont accès à des fonds plus rapidement que jamais.

«Ces types de paiements plus rapides sont en place au Royaume-Uni et en Europe, et il est possible de tirer parti de cette expérience ailleurs dans le monde, commente Drew Douglas, responsable en chef régional, service mondial de gestion des liquidités et de trésorerie, HSBC Bank USA, N.A.

«Le défi est maintenant aux paiements en temps réel. Des paiements plus rapides impliquent l’accélération du processus technologique actuel – il faut passer de quelques jours à quelques heures de traitement, explique-t-il.

«Les paiements en temps réel doivent emprunter une autre voie. Il n’est plus nécessairement question de réduire le temps, mais plutôt d’adopter un nouveau processus. En tant que banque internationale, nous avons vécu cette expérience dans d’autres marchés et nous pouvons nous en servir pour le système canadien, et pour nos clients.»

La modernisation du système de paiements est importante pour le Canada, qui doit demeurer concurrentiel à l’échelle mondiale, mais aussi pour les entreprises individuelles, car elles font affaire au Canada et partout dans le monde.

«Nous avons vu de nombreuses entreprises changer leur modèle d’affaires. Aux États-Unis, par exemple, quelques clients profitent maintenant du règlement le jour même et d’autres, du règlement en temps réel, explique M. Douglas, ce qui change le cycle d’exploitation d’une entreprise en permettant un flux de trésorerie plus efficace, qui lui procure de meilleurs avantages.»

De plus, en Inde, les paiements sur appareils mobiles à la livraison de biens sont de plus en plus répandus. Ainsi, le règlement se fait sur un téléphone mobile.  C’est important pour les petites et les moyennes entreprises, car cela optimise leur fonds de roulement tout en évitant au service attitré aux comptes clients de devoir accepter les fonds plus rapidement. 

M. Douglas explique qu’une banque internationale représente un avantage en ce sens qu’elle doit s’adapter à l’évolution des paiements dans tous les marchés où elle exerce ses activités et sert des clients.

«À la HSBC, nous pouvons tirer parti de l’expertise d’une équipe mondiale pour nos produits et d’une technologie qui permet aux clients d’accéder aux marchés dans lesquels ils évoluent», dit-il.

Quelques pays européens ont opté pour un système de paiements sans aucun papier, donc sans chèques. Il en découle un système plus rapide et plus fiable qui réduit les possibilités de fraude par chèque.

Même s’il est peu probable que les chèques disparaissent en Amérique du Nord, de dire M. Douglas, les tendances mondiales permettent aux décideurs de mieux comprendre l’évolution du secteur des paiements.

La modernisation des paiements comporte des avantages pour les clients de toutes tailles.

«Elle implique que si quelqu’un vous paie, il vous paie plus rapidement, explique M. Klopchic. Il s’agit d’un avantage énorme pour les clients entreprises, qu’ils doivent faire un paiement ou en recevoir un, de pouvoir accéder à ces fonds dès que possible.»

Encore récemment, une entreprise de la côte Ouest avait jusqu’à 13 h 30 (HP) pour que son paiement électronique se rende à un client d’un fuseau horaire différent au Canada, sans garantie de règlement le jour même. Depuis l’ajout d’un troisième créneau horaire d’échange et la mise en place du paiement le jour même garanti, les entreprises de la côte Ouest ont jusqu’à 18 h (HP) pour soumettre un paiement électronique que leur client recevra le jour même.

Selon M. Klopchic, la modernisation du système de paiements offrira de nouvelles possibilités dont de meilleures infrastructures, une plus grande quantité d’information pouvant circuler et une réduction du temps nécessaire pour le rapprochement et le traitement des comptes clients.

«Le secteur des paiements est en évolution et les entreprises devront s’adapter afin de poursuivre leur croissance, explique-t-il. Un partenaire bancaire solide et des outils et solutions adaptés sont essentiels pour les entreprises, afin qu’elles maximisent et gèrent leur flux de trésorerie tout en continuant de faire des affaires localement ou à l’échelle mondiale.»

LE CONTENU A ÉTÉ CRÉÉ PAR LE GLOBE CONTENT STUDIO. LE SERVICE ÉDITORIAL DU JOURNAL N’Y A PAS PARTICIPÉ.

Vous êtes sur le point de quitter le site de la HSBC au Canada pour les clients entreprises.

Veuillez prendre note que les politiques du site externe sont différentes de celles de notre site Web et de la politique en matière de confidentialité. Le prochain site s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre ou dans un nouvel onglet du navigateur.

Vous quittez le site Web des services aux entreprises de la HSBC.

Veuillez noter que les politiques du site externe seront différentes des conditions et de la politique de confidentialité de notre site Web. Le prochain site s’ouvrira dans une nouvelle fenêtre de navigation ou dans un nouvel onglet.