22 mars 2019

Les arnaques visant les entreprises demeurent un problème

Le meilleur moyen de défense contre la fraude liée aux courriels et aux transferts électroniques reste d’approfondir ses connaissances

Vous avez des questions? Vous êtes prêt à commencer?

Les dernières données1 du Bureau d’éthique commerciale du Canada indiquent que les arnaqueurs ont fait perdre presque 100 millions de dollars aux Canadiens en 2017. Cependant, ce montant est en réalité beaucoup plus élevé, car on croit que seulement 5 % des victimes dénoncent les crimes commis.

Ce coût estimatif est fondé sur les données de l’outil BBB Scam Tracker2, les statistiques du Centre antifraude du Canada3 et les préoccupations soulevées par les partenaires communautaires et les commanditaires du Bureau d’éthique commerciale.

La fraude liée aux transferts électroniques et le harponnage comptaient parmi les 10 principales arnaques détectées. On estime que les entreprises canadiennes ont perdu plus de 20 millions de dollars à cause de personnes qui prétendent être un chef de la direction donnant la directive de virer des fonds de l’entreprise au moyen de transferts télégraphiques ou par courriel.

Comment éviter cette arnaque :

  • Mettez en œuvre des systèmes de paiement redondants
  • Vérifiez l’exactitude des adresses de courriel
  • Informez vos employés au sujet de ces arnaques

Une autre arnaque courante mise en lumière par le Centre antifraude du Canada4 (CAFC) est l’«arnaque liée aux fournitures de bureau»5, qui consiste à pirater les comptes de courriel d’un fournisseur et à recueillir des renseignements sur les commandes récentes et les montants à payer. Un courriel est envoyé à partir de l’adresse du fournisseur indiquant qu’il y a un problème avec le compte habituel et que l’acheteur doit virer le montant exigible à un autre compte.

Le CAFC indique qu’autre autre version de l’arnaque liée aux fournitures de bureau est l’escroquerie de services de points de vente, soit lorsqu’une personne vous appelle pour vous dire que votre fournisseur doit mettre à niveau votre terminal de débit. En fait, l’appelant tente de vous amener à souscrire aux services de points de vente offerts par une entreprise frauduleuse.

Comment éviter cette arnaque :

  • Méfiez-vous des courriels non sollicités de personnes ou d’institutions financières dans lesquels on vous informe d’une situation d’urgence nécessitant une attention immédiate
  • Avant d’envoyer des fonds ou de fournir un produit, communiquez avec les clients actuels en personne ou par téléphone pour confirmer que la demande est légitime
  • Vérifiez s’il y a des fautes d’orthographe et des erreurs de mise en forme et abstenez-vous de cliquer sur les pièces jointes, car elles peuvent contenir des virus et des logiciels espions
  • Apprenez aux employés de tous les niveaux à se méfier des appels non sollicités
  • Dressez la liste des entreprises avec qui vous faites généralement affaire et autorisez seulement quelques employés à approuver et à régler les achats
  • Examinez soigneusement les factures de fournisseurs avant d’effectuer un paiement.

L’enquête6 sur la fraude et les mesures de contrôle relatives aux paiements publiée en 2018 par l’Association of Financial Professionals indique que les paiements frauduleux ont atteint un niveau record en 2017, puisque 78 % des entreprises déclarent qu’elles en sont toujours victimes même si les professionnels du secteur financier ont mis en œuvre des mesures de contrôle pour éviter la fraude. Cette proportion est plus élevée qu’en 2016 (74 %) et en 2013 (60 %).

Les chèques demeurent la méthode la plus courante d’effectuer des paiements frauduleux. En effet, 74 % des professionnels du secteur financier ont déclaré que les paiements par chèque de leur entreprise étaient exposés à la fraude.

Selon l’enquête, la compromission des courriels d’affaires demeure aussi très répandue parmi les fraudeurs, 77 % des entreprises ayant affirmé que toute personne est une cible probable, du chef de la direction aux analystes en gestion de trésorerie.

Comment éviter ces arnaques :

  • Réduisez le risque de fraude par chèque en utilisant chaque jour des processus de reconnaissance et d’autres processus internes
  • Protégez votre entreprise de toute compromission des courriels d’affaires en donnant de la formation à vos employés sur la détection des arnaques et la validation des demandes de transfert télégraphique
  • Réduisez la possibilité de fraude liée à la chambre de compensation automatisée en effectuant un rapprochement quotidien des comptes

D’autres arnaques courantes ciblent davantage les personnes. Comme c’est le cas pour les cybercrimes touchant les entreprises, le meilleur moyen de défense pour protéger votre entreprise, vos employés et vous-même est la compréhension des menaces et des risques.

Arnaques liées aux achats en ligne. Il s’agit du type d’arnaque le plus fréquemment signalé dans l’outil BBB Scam Tracker. Il englobe notamment les sites Web fictifs, les marchandises contrefaites et les arnaques liées à des essais gratuits. Selon les estimations, ce type d’arnaque a engendré des pertes de plus de 13 millions de dollars.

Comment éviter cette arnaque :

  • Magasinez sur des sites Web fiables
  • Lisez toutes les conditions
  • Méfiez-vous des offres qui sont trop belles pour être vraies.

Arnaques liées aux emplois. Même si cette arnaque n’occupe pas un rang aussi élevé au palmarès des principales arnaques que l’année précédente, elle a touché des Canadiens sur des sites Web d’emploi réputés et a causé des pertes estimatives de plus de 5 millions de dollars.

Comment éviter cette arnaque :

  • Si vous n’avez pas soumis votre candidature, vous n’avez pas été embauché
  • Une entreprise légitime ne vous demanderait pas de lui transférer des fonds pour faire un «essai»
  • Méfiez-vous des fautes de grammaire, d’un manque de renseignements sur le poste ou d’une échelle salariale excessive

Arnaques relatives à l’impôt sur le revenu. Même si les Canadiens réussissent de mieux en mieux à reconnaître des arnaques relatives à l’impôt sur le revenu, les appels téléphoniques menaçants ne cessent pas et ont entraîné des pertes estimatives de plus de 5 millions de dollars.

Comment éviter cette arnaque :

  • N’oubliez pas que l’Agence du revenu du Canada (ARC) ne fait aucun appel téléphonique menaçant
  • L’ARC ne vous demande pas de fournir des renseignements personnels par téléphone ou par courriel
  • Les organismes gouvernementaux canadiens n’acceptent pas les paiements en bitcoins

N’oubliez pas que la HSBC ne vous demandera jamais de fournir de l’information qui pourrait servir à effectuer un paiement, comme le code de votre dispositif d’accès sécurisé, ni de divulguer vos renseignements de sécurité par téléphone.

Dénis de responsabilité

Les renseignements fournis ne sont pas nécessairement exhaustifs et ne sauraient être interprétés comme des conseils professionnels de nature financière, juridique, fiscale ou autre. Vous ne devriez pas agir sur la foi de cette information sans avoir obtenu les conseils d’un professionnel. Le présent document a été préparé avec soin, mais la HSBC ne peut garantir, ni s’engager à déclarer (explicitement ou implicitement) que ces renseignements sont exacts et complets. Les renseignements présentés dans ce document peuvent être modifiés sans préavis.

Certains des produits et services proposés par la HSBC, ses filiales et ses sociétés affiliées sont offerts sous réserve d’une approbation de crédit. Ce document ne saurait constituer une offre de fournir les services et les produits qui y sont décrits et la prestation de ces services et produits demeure assujettie au contrat.

Les services HSBCnet sont fournis au Canada par la Banque HSBC Canada. Les caractéristiques et les fonctions de HSBCnet varient d’un pays à l’autre. Ces services sont assujettis à la réglementation canadienne en matière de sanctions.

Publié par la Banque HSBC Canada (la «HSBC»)

Vous êtes sur le point de quitter le site de la HSBC au Canada pour les clients entreprises.

Veuillez prendre note que les politiques du site externe sont différentes de celles de notre site Web et de la politique en matière de confidentialité. Le prochain site s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre ou dans un nouvel onglet du navigateur.

Vous quittez le site Web des services aux entreprises de la HSBC.

Veuillez noter que les politiques du site externe seront différentes des conditions et de la politique de confidentialité de notre site Web. Le prochain site s’ouvrira dans une nouvelle fenêtre de navigation ou dans un nouvel onglet.