05 novembre 2019

Un sondage international révèle que le Canada est le deuxième marché le plus visé par les entreprises étrangères

Vous avez des questions? Vous êtes prêt à commencer?

Les résultats du sondage Navigateur de la HSBC, soumis à plus de 9 000 entreprises dans le monde, démontrent que le Canada est dans la mire des chefs d’entreprises internationales qui cherchent à diversifier leurs partenaires commerciaux. Le pays est au deuxième rang des pays les plus recherchés par les entreprises qui désirent étendre leurs activités à l’étranger d’ici trois à cinq ans. En outre, plus d’une entreprise sondée sur dix (11 %) considère le Canada comme une destination potentielle pour accroître ses activités.

Les entreprises qui désirent prendre de l’expansion au Canada proviennent notamment du Mexique, des États Unis, de la France, de l’Inde, du Brésil, du Royaume-Uni et de la Suède.

Qu’est-ce qui rend le Canada si attrayant?

Les trois principales raisons qui font du Canada un endroit attrayant pour les entreprises internationales sont les occasions de partenariat favorables (44 %), l’appétit avéré des consommateurs (43 %) et l’accès à de nouveaux fournisseurs (41 %).

Trois entreprises sur dix (29 %) qui prévoient d’accroître leurs activités au Canada considèrent le pays comme une porte d’entrée pour accéder au marché nord-américain, ce qui reflète la popularité grandissante de l’Amérique du Nord comme région où s’implanter pour croître (25 % des entreprises ont un attrait pour l’Amérique du Nord, contre 22 % en 2018).

Qui sont les partenaires commerciaux des entreprises canadiennes?

Alors que le monde considère le Canada comme un partenaire commercial intéressant, les entreprises canadiennes se tournent encore majoritairement vers les États-Unis lorsque vient le temps de se lancer à l’étranger. Plus des deux tiers (67 %) des entreprises canadiennes sondées ont affirmé que les États-Unis représentaient un des trois principaux partenaires avec qui ils souhaitent faire du commerce à l’international. Les entreprises canadiennes (17 % d’entre elles) perçoivent la Chine continentale comme un marché attrayant puisqu’elle se classe au deuxième rang des principaux partenaires d’affaires. Le Royaume Uni (pour 13 % des entreprises) et le Mexique
(pour 12 %) occupent respectivement les 3e et 4e rangs.

Dans une perspective à plus long terme, les trois marchés où les entreprises canadiennes envisagent d'étendre leurs activités au cours des trois à cinq prochaines années sont les États-Unis, le Mexique et la Chine continentale.

Pourquoi ces marchés sont-ils si intéressants comme partenaires commerciaux? L’appétit avéré des consommateurs constitue la raison première (É.-U. : 34 %; Mexique : 44 %), suivie par les occasions de partenariat favorables aux États-Unis (41 %) et les avantages attribuables aux nouveaux accords commerciaux (27 %). Le Mexique est une destination de choix pour les entreprises canadiennes qui souhaitent une chaîne d’approvisionnement efficace caractérisée par un accès à de nouveaux fournisseurs (36 %) et à une main-d’œuvre qualifiée (32 %).

Une croissance modérée en vue

Nombre d’entreprises canadiennes (84 %) s’attendent à une croissance de leur chiffre d’affaires, une proportion légèrement plus élevée que la moyenne mondiale (79 %) et que la proportion des entreprises américaines (80 %). Par contre, les entreprises canadiennes ne prévoient pas de croissance élevée. De fait, seulement une entreprise sur cinq (21 %) compte sur une croissance de leurs activités de plus de 15 %, soit une proportion plus faible qu’aux
États-Unis (34 %) et que dans le monde (22 %). Une petite proportion des entreprises (7 %) prévoit un recul de leurs activités.

Les entreprises canadiennes sont optimistes malgré la montée du protectionnisme

Bien que plus des deux tiers des entreprises canadiennes (68 %) pensent que le protectionnisme est à la hausse, près de neuf entreprises sur dix (86 %) ont une perception favorable du commerce transfrontalier, une proportion pratiquement inchangée par rapport à l’année dernière.

Leurs stratégies pour surmonter le protectionnisme? Réduire les coûts (25 %), modifier leur offre de biens et de services dans les marchés concernés (25 %) et créer des coentreprises avec des entreprises locales (24 %).

Les points à retenir pour votre entreprise

Le fait que le Canada se classe au deuxième rang des marchés visés par les entreprises internationales qui désirent étendre leurs activités est le reflet de la confiance de leurs dirigeants en notre économie, des occasions de partenariat et de l’appétit avéré des consommateurs.

Il s’agit de bonnes nouvelles pour le Canada, mais cette situation met également en lumière le fait que nos entreprises phares doivent s’ouvrir sur le monde pour trouver des occasions.

Tout comme les entreprises d’ailleurs dans le monde, les entreprises canadiennes peuvent gérer les risques et tirer avantage des occasions qui se présentent ici et à l’étranger si elles restent agiles et engagées envers l’innovation et si elles investissent dans leurs produits et l’expérience client.

À propos du sondage Navigateur

Le Navigateur de la HSBC est un sondage récurrent mené par la HSBC auprès de dirigeants d’entreprises présentes sur les marchés commerciaux internationaux. Le plus récent rapport se fonde sur des études de marché de la HSBC approfondies effectuées aux mois d’août et de septembre 2019. Plus de 9 000 chefs d’entreprises internationales de 35 marchés ont partagé leurs perspectives pour les cinq prochaines années à l’égard du commerce international, du protectionnisme, de la géopolitique, du développement durable, du bien-être et de la technologie. Les résultats mondiaux présentés dans le rapport se veulent le reflet de l’ampleur du commerce international, et tiennent compte de l’apport des activités liées aux biens et services selon les données de l’Organisation mondiale du commerce pour 2016-2017. Deux cents entreprises canadiennes ont répondu au sondage.

Pour en savoir plus au sujet des autres enjeux importants soulevés par les entreprises, y compris les efforts déployés du côté du bien-être et l’influence grandissante de la technologie sur les affaires, consultez le rapport complet Navigateur pour le Canada (PDF, 2.87MB) (En anglais seulement).

Lisez le rapport complet Navigateur pour le Canada ici

 

En savoir plus

Avis

© Banque HSBC Canada, 2019. Tous droits réservés. Aucune partie du présent document ne peut être reproduite, conservée, distribuée ou transmise sans l’autorisation écrite préalable de la Banque HSBC Canada

Les renseignements fournis ne sont pas nécessairement exhaustifs et ne sauraient être interprétés comme des conseils professionnels de nature financière, juridique, fiscale ou autre. Vous ne devriez pas agir sur la foi de cette information sans avoir obtenu les conseils d’un professionnel. Le présent document a été préparé avec soin, mais la HSBC ne peut garantir, ni s’engager à déclarer (explicitement ou implicitement) que ces renseignements sont exacts et complets. Les renseignements présentés dans ce document peuvent être modifiés sans préavis.

Certains des produits et services proposés par la HSBC, ses filiales et ses sociétés affiliées sont offerts sous réserve d’une approbation de crédit. Ce document ne saurait constituer une offre de fournir les services et les produits qui y sont décrits et la prestation de ces services et produits demeure assujettie au contrat.

«HSBC» est une marque de commerce de HSBC Holdings plc, utilisée par la HSBC et ses sociétés affiliées en vertu d’une licence.

Publié par la Banque HSBC Canada (la «HSBC»). 

Vous êtes sur le point de quitter le site de la HSBC au Canada pour les clients entreprises.

Veuillez prendre note que les politiques du site externe sont différentes de celles de notre site Web et de la politique en matière de confidentialité. Le prochain site s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre ou dans un nouvel onglet du navigateur.

Vous quittez le site Web des services aux entreprises de la HSBC.

Veuillez noter que les politiques du site externe seront différentes des conditions et de la politique de confidentialité de notre site Web. Le prochain site s’ouvrira dans une nouvelle fenêtre de navigation ou dans un nouvel onglet.