24 septembre 2020

Comment l’apport de cerveaux peut profiter à toutes les entreprises canadiennes

Vous avez des questions? Vous êtes prêt à commencer?

Les changements apportés à la politique d’immigration aux États-Unis pourraient inciter les meilleurs talents internationaux à remonter vers le nord. Les entreprises canadiennes risquent de bénéficier de cet afflux de cerveaux du monde entier.

Trouver les meilleurs talents est un défi pour tout le monde, mais le secteur technologique canadien a depuis longtemps besoin d’un apport de cerveaux pour maintenir sa croissance exponentielle.

Après tout, le Canada est une plaque tournante pour les entreprises technologiques de premier plan et les talents du monde entier. Le corridor Toronto-Waterloo est l’espace technologique qui connaît la croissance la plus rapide et la deuxième grappe technologique en importance au mondei. Et pourtant, il y a toujours une pénurie de travailleurs qualifiés en technologie.

Toutefois, au cours des dernières années, les États-Unis ont rendu l’embauche de travailleurs internationaux plus difficile pour les entreprises technologiques américaines. Bon nombre d’entre elles se sont donc installées ici.

Le secteur technologique canadien pourrait encore profiter de l’afflux de cerveaux. En effet, le président américain Donald Trump a suspendu par décret en juin le programme de visa H-1B, qui permettait à des employés hautement qualifiés des STIM en particulier, de travailler aux États-Unis. Ce n’est là que le plus récent exemple du repli protectionniste américain en matière d’immigration.

La décision de Trump a conduit Tobias Lutke, lui-même immigrant au Canada et chef de la direction de Shopify, une société d’Ottawa, à inviterii sur Twitter les travailleurs immigrants talentueux du secteur technologique à choisir le Canada plutôt que les États-Unis.

Communitech, l’entreprise d’innovation technologique de Kitchener, en Ontario, a aussi investi 100 000 $ dans une campagne de panneaux publicitaires audacieux à Silicon Valley afin d’attirer les meilleurs cerveaux au Canadaiii.

«La pénurie de travailleurs qualifiés en technologie au Canada est bien documentée, malgré l’essor du secteur, affirme Dan Leslie, premier vice-président, responsable en chef de la gestion de la clientèle et chef adjoint des services aux entreprises, Banque HSBC Canada. Les diplômés canadiens ne peuvent tout simplement pas soutenir seuls la croissance du secteur. Les talents internationaux sont essentiels pour combler l’écart.»

Dans le but d’attirer ces travailleurs qualifiés, le Canada a déjà mis en place un éventail de programmes, dont le Volet des talents mondiaux et le Programme de visa pour démarrage d’entreprise, qui soutiennent les immigrants fondateurs d’entreprises.

Immigration Canada a aussi mis sur pied un programme pour remédier aux pénuries de main-d’œuvre découlant de la pandémieiv et a tenu des tirages Entrée express pour attirer plus de travailleurs immigrants durant la pandémie de COVID-19v.

Au cours des trois dernières années seulement, le Canada a accueilli des dizaines de milliers de travailleurs technologiques de l’étranger. Selon un rapport du Conseil des technologies de l’information et des communicationsvi du Canada, les immigrants représentent 40 % des travailleurs du secteur technologique, un énorme pourcentage.

Notre accueil chaleureux réservé aux immigrants vise à accroître l’afflux de cerveaux, qui continuera de bénéficier largement aux entreprises canadiennes dans un avenir de plus en plus numérique.

Comment et pourquoi?

D’abord et avant tout, tous les secteurs ont besoin de travailleurs technologiques. On dit même que toutes les sociétés sont maintenant des entreprises technologiques. Toutes ont besoin de travailleurs spécialisés : cybersécurité, intelligence artificielle, confidentialité des données, commerce électronique, technologies propres et fabrication de pointe.

Les entreprises technologiques sont aussi considérées comme les chevaliers blancs qui mèneront la reprise économique du Canada à la suite de la pandémie de COVID-19vii. Un afflux de talents refusés aux États-Unis ne fera que renforcer le rôle du secteur technologique dans la reprise et aidera chaque entreprise à se frayer un chemin vers la rentabilité.

Le Canada devrait continuer de profiter énormément de l’apport de cerveaux. Mais, il faudra que les politiques d’immigration canadiennes fassent preuve d’agilité et de souplesse. Par exemple, le Volet des talents mondiaux a été critiqué parce qu’il exige que les candidats aient un diplôme d’études supérieures ou cinq ans d’expérience. Beaucoup d’entre eux sont autodidactes ou ont même inventé leur domaine d’expertise.

Les candidats de talent pourraient-ils retourner aux États-Unis si une nouvelle administration renverse les politiques d’immigration de Trump? Toutes les entreprises de tous les secteurs devraient chercher des moyens de retenir les talents afin de dynamiser davantage l’écosystème d’innovation du Canada.

«Nous avons une occasion en or de nous assurer que le Canada mène la quatrième révolution industrielle, ajoute Leslie. Les chefs d’entreprise doivent maintenant se demander s’ils font ce qu’ils peuvent pour attirer et retenir les meilleurs talents du monde entier.»

Renseignez-vous sur la façon dont la Banque HSBC Canada soutient les entreprises technologiques novatrices, et communiquez avec nous pour en savoir plus sur la façon dont votre entreprise peut prospérer dans la nouvelle normalité.

Avis

© Banque HSBC Canada, 2020. Tous droits réservés. Aucune partie du présent document ne peut être reproduite, conservée, distribuée ou transmise sans l’autorisation écrite préalable de la Banque HSBC Canada

Les renseignements fournis ne sont pas nécessairement exhaustifs et ne sauraient être interprétés comme des conseils professionnels de nature financière, juridique, fiscale ou autre. Vous ne devriez pas agir sur la foi de cette information sans avoir obtenu les conseils d’un professionnel. Le présent document a été préparé avec soin, mais la HSBC ne peut garantir, ni s’engager à déclarer (explicitement ou implicitement) que ces renseignements sont exacts et complets. Les renseignements présentés dans ce document peuvent être modifiés sans préavis.

Certains des produits et services proposés par la HSBC, ses filiales et ses sociétés affiliées sont offerts sous réserve d’une approbation de crédit. Ce document ne saurait constituer une offre de fournir les services et les produits qui y sont décrits et la prestation de ces services et produits demeure assujettie au contrat.

«HSBC» est une marque de commerce de HSBC Holdings plc, utilisée par la HSBC et ses sociétés affiliées en vertu d’une licence.
Publié par la Banque HSBC Canada (la «HSBC»). 

Vous êtes sur le point de quitter le site de la HSBC au Canada pour les clients entreprises.

Veuillez prendre note que les politiques du site externe sont différentes de celles de notre site Web et de la politique en matière de confidentialité. Le prochain site s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre ou dans un nouvel onglet du navigateur.

Vous quittez le site Web des services aux entreprises de la HSBC.

Veuillez noter que les politiques du site externe seront différentes des conditions et de la politique de confidentialité de notre site Web. Le prochain site s’ouvrira dans une nouvelle fenêtre de navigation ou dans un nouvel onglet.