06 juillet 2017

Simplifier pour réussir

Réduire la complexité de la gestion des fonds est essentiel à la réussite des entreprises canadiennes qui font des affaires en Chine

Savoir naviguer dans le système financier plutôt complexe de la Chine procure un avantage concurrentiel aux entreprises canadiennes qui font leur entrée dans ce pays ou qui percent de nouveaux marchés.

Dans cette série de questions, Michael Klopchic, responsable en chef du service mondial de gestion des liquidités et de trésorerie pour la Banque HSBC Canada, s'intéresse aux facteurs logistiques et financiers de la gestion des liquidités et au rôle qu'y joue le renminbi (RMB); un facteur dont vous devrez fort probablement tenir compte dans vos activités commerciales en Chine.

Comment la HSBC peut-elle tirer parti de sa présence en Chine pour soutenir les entreprises canadiennes qui souhaitent entrer ou prendre de l'expansion dans ce marché?

Il importe de souligner que les échanges commerciaux entre le Canada et la Chine affichent une croissance très rapide. Des recherches montrent que 74%1 des entreprises canadiennes prévoient que le volume de leurs échanges commerciaux avec la Chine augmentera dans l'année à venir.

L'aide la plus utile que nous pouvons offrir aux entreprises qui se préparent à faire des affaires en Chine est de leur ouvrir des portes. Nous utiliserons nos connexions, notre réseau et notre longue présence en Chine pour accompagner les Canadiens dans leurs démarches auprès des entreprises avec lesquelles elles souhaitent faire affaire, en tant qu'acheteur ou fournisseur, et pour les aider à s'y retrouver dans la complexité du système financier chinois.

Quels sont les principaux aspects de la gestion des liquidités que doivent connaître les entreprises canadiennes qui font des affaires dans le corridor Chine-Canada?

Bien souvent, les entreprises canadiennes ignorent à quel point le système financier chinois est complexe. La Chine utilise des instruments particuliers que personne d'autre au monde n'utilise, et son système financier n'est pas uniformisé à l'échelle du pays. Les Chinois cherchent à simplifier leur système, mais les paiements bancaires et les processus connexes varient encore d'une région à l'autre.

Y a-t-il dans le marché chinois des considérations propres à la gestion des liquidités qui ne s'appliquent pas nécessairement à d'autres marchés?

Oui, et ce sont les variations locales dans l'environnement réglementaire. Pour prendre le Canada comme exemple, ce serait comme si le système financier de Montréal était différent de celui de Vancouver. Les entreprises canadiennes sont habituées à fonctionner dans le système financier canadien, qui est relativement uniforme d'un océan à l'autre. On ne peut en dire autant de la Chine, où il faut parfois plusieurs jours pour conclure des opérations, ce qui peut causer des problèmes dans la gestion du fonds de roulement.

En ce qui concerne la gestion des liquidités, quels sont les facteurs stratégiques que les entreprises doivent prendre en compte lorsqu'elles envisagent de faire des affaires en Chine? Comment la HSBC peut-elle leur venir en aide?

Nous pouvons aider les entreprises à simplifier leurs opérations bancaires. En raison des variations régionales que j'ai mentionnées, bon nombre d'entreprises actives en Chine font affaire avec plusieurs banques. Grâce à la présence de la HSBC au sein du pays, nos clients peuvent simplifier leurs opérations bancaires et profiter d'une plateforme plus efficace pour la gestion de trésorerie et le traitement des paiements.

Certaines entreprises font affaire avec une vingtaine de banques. Dans ces cas, une entente de consolidation de fonds permet de regrouper dans une seule banque tous les fonds de l'entreprise liés aux activités chinoises, ce qui permet une meilleure gestion et un meilleur contrôle de ses liquidités.

La HSBC a mis en place des capacités d'échanges commerciaux en renminbi (RMB) dans plus de 50 marchés à l'échelle mondiale, dont le Canada. Quel est le rôle du RMB dans la gestion des liquidités?

Les opinions sur le rôle du RMB sont variées, mais une chose est certaine : la Chine est non seulement la deuxième puissance économique mondiale, mais aussi le pays le plus actif en termes de commerce mondial, et sa croissance se poursuit. Or, la Chine règle ses opérations commerciales en RMB. Il est toujours possible de payer en dollars US qui, historiquement, a été la monnaie d'échange dans la région. Toutefois, cela vous expose au risque de change et à une éventuelle hausse des coûts, car le fournisseur ou l'acheteur en Chine pourrait être tenté de se protéger à cet égard. Les clients avec lesquels j'ai travaillé et qui utilisent le RMB pour leurs opérations préféraient gérer eux-mêmes le risque de change plutôt que de laisser leur fournisseur le gérer.

Comment les entreprises canadiennes qui font des affaires en Chine peuvent-elles gérer leur flux de trésorerie?

HSBCnet, notre plateforme de services bancaires en ligne pour les entreprises, est une excellente solution. L'avantage de HSBCnet? Vous pouvez être établi au Canada ou dans n'importe quel autre pays et avoir une vue d'ensemble de vos activités sur une seule plateforme. Vous pouvez gérer vos paiements, vos comptes clients, vos liquidités, etc., à partir d'une plateforme en ligne unique, qui regroupe toutes vos opérations.

Pourriez-vous donner trois conseils utiles pour une entreprise canadienne établie en Chine?

En premier lieu, n'oubliez jamais que le système financier chinois est très complexe et n'est pas uniformisé à l'échelle du pays.

En deuxième lieu, sachez que les opérations commerciales en Chine se règlent en renminbi. Le renminbi est une monnaie internationale de plus en plus utilisée, et son utilisation comporte des avantages pour les entreprises canadiennes. Elle permet notamment de réduire les coûts et de créer de nouvelles occasions d'affaires avec des partenaires chinois. Les entreprises canadiennes sont de plus en plus ouvertes au renminbi : une récente étude révèle que le recours au renminbi dans les entreprises canadiennes a augmenté de 133 % Sondage sur l'internationalisation du RMB (2016).

En dernier lieu, faites affaire avec une banque internationale de confiance qui est établie depuis longtemps en Chine et à Hong Kong, comme la HSBC.

Communiquez dès aujourd'hui avec l'un de nos gestionnaires de relations bancaires.

Pour en savoir plus sur la façon dont votre entreprise peut tirer profit du corridor commercial Chine-Canada, cliquez ici.

Visitez le site www.rmb.hsbc.com pour obtenir plus de détails sur l'initiative La Ceinture et la Route. (en anglais seulement)

1 http://www.newswire.ca/news-releases/hsbc-survey-canadian-companies-leaving-renminbi-on-the-table-514922961.html

Les renseignements fournis ne sont pas nécessairement exhaustifs et ne sauraient être interprétés comme des conseils professionnels de nature financière, juridique, fiscale ou autre. Vous ne devriez pas agir sur la foi de cette information sans avoir obtenu les conseils d'un professionnel. Le présent document a été préparé avec soin, mais la HSBC ne peut garantir, ni s'engager à déclarer (explicitement ou implicitement) que ces renseignements sont exacts et complets. Les renseignements présentés dans ce document peuvent être modifiés sans préavis.

Certains des produits et services proposés par la HSBC, ses filiales et ses sociétés affiliées sont offerts sous réserve d'une approbation de crédit. Ce document ne saurait constituer une offre de fournir les services et les produits qui y sont décrits et la prestation de ces services et produits demeure assujettie au contrat.

Publié par la Banque HSBC Canada.

© Banque HSBC Canada, 2017. TOUS DROITS RÉSERVÉS.

Vous êtes sur le point de quitter le site de la HSBC au Canada pour les clients entreprises.

Veuillez prendre note que les politiques du site externe sont différentes de celles de notre site Web et de la politique en matière de confidentialité. Le prochain site s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre ou dans un nouvel onglet du navigateur.

Vous quittez le site Web des services aux entreprises de la HSBC.

Veuillez noter que les politiques du site externe seront différentes des conditions et de la politique de confidentialité de notre site Web. Le prochain site s’ouvrira dans une nouvelle fenêtre de navigation ou dans un nouvel onglet.