06 novembre 2014, Connexions Globales HSBC

Gérez votre fonds de roulement à chaque étape du cycle de vie de votre entreprise

Tenez compte des cycles d'exploitation, des risques de change et des liquidités mondiales pour élargir les activités de votre entreprise.

Quand on lui a demandé quels conseils il donnerait aux clients qui désirent élargir leurs activités à l'échelle internationale, Rory Langran a résumé son avis en quelques mots :

« Tenez compte du fait que les conditions dans les pays où vous irez seront différentes de celles que vous connaissez au Canada. »

Monsieur Langran est responsable en chef des ventes, service international de gestion des paiements et des fonds, à la Banque HSBC Canada, régions de la Colombie-Britannique et de l'Ouest canadien.

« Posez un tas de questions sur ce à quoi vous devez vous attendre à l'étranger et préparez-vous. »

Élargir ses activités en tirant profit des occasions sur la scène internationale

Alors que le gouvernement fédéral s'efforce de conclure des ententes de libre-échange avec la Corée du Sud et l'Union européenne, les entreprises canadiennes misent de plus en plus sur les possibilités de croissance à l'étranger. Selon Industrie Canada, les exportations canadiennes ont atteint 472 milliards de dollars l'an dernier, ce qui représente une augmentation de 31 % depuis 2008.

Cependant, investir des fonds dans des pays avec lesquels elles ne sont pas familières peut se révéler tout un défi pour de nombreuses entreprises. « Nous repérons les occasions de croissance à l'échelle mondiale et nous pouvons vous aider à en profiter », a déclaré Joshua Kroeker, vice-président adjoint, expansion des affaires, Commerce international et financement des comptes clients.

Comme il l'a fait remarquer, les États-Unis demeurent le principal partenaire économique du Canada. Cependant, un autre partenaire important gagne rapidement du terrain : l'Asie. Depuis 2004, le taux de croissance annuel composé du volume d'importations et d'exportations du Canada avec les États-Unis est de seulement 2,2 %, mais de 22,2 % avec l'Asie pour la même période.

Raincoast Manufacturing : étude de cas fictive

Pour illustrer les défis qui se posent à l'étranger et l'importance de la gestion du fonds de roulement, penchons-nous sur un cas fictif. Raincoast Manufacturing Ltd. est une entreprise du secteur des énergies de remplacement, établie en Colombie-Britannique, qui conçoit, fabrique et distribue des éoliennes et des panneaux solaires.

Développement : établir des bases solides

Au cours des premières années, la croissance de l'entreprise l'amène à embaucher une vingtaine d'employés et quatre dirigeants. L'entreprise réalise des ventes annuelles de sept millions de dollars, principalement sur le marché national, et elle achète toutes ses matières premières auprès de fournisseurs régionaux.

Raincoast a alors des besoins plutôt simples, mais elle doit tout de même examiner comment optimiser son fonds de roulement. Par exemple, un délai de recouvrement peut occasionner des contraintes financières inutiles à l'entreprise; le processus de rapprochement des comptes est peu efficace et elle doit gérer les risques de fraude par chèque.

Plusieurs options s'offrent à une entreprise pour améliorer son fonds de roulement :

  • L'accès à ses comptes l’aide à gérer les liquidités et à alléger le fardeau que représente la production de rapports.
  • Les décaissements efficaces peuvent l’aider à effectuer des paiements de façon sécuritaire et en temps voulu, que ce soit par chèque, par transfert télégraphique ou par transfert électronique de fonds (TEF).
  • Le recouvrement en temps opportun peut avoir des répercussions directes sur les opérations financières.
  • Les fonctions internationales facilitent le mouvement des fonds à l'étranger en vue de la croissance future.

« Il ne suffit pas de posséder les comptes; il faut aussi savoir ce qui s'y passe, conseille M. Langran. Tout repose sur l'accès et le contrôle. »
Un bon système de gestion des paiements et des fonds peut aider à surmonter les difficultés.

Croissance : atténuer les risques au moyen du financement commercial
Raincoast réalise de plus en plus de ventes à l'étranger. L'entreprise a besoin d'une chaîne d'approvisionnement mondiale. Cette phase de croissance apporte tout un lot de nouveaux défis.

« L'entreprise aura besoin de gérer les nouveaux risques associés à cette chaîne d'approvisionnement et à ces ventes à l'étranger, ainsi que les besoins relatifs au fonds de roulement qui en découlent », explique M. Kroeker.

Gérer les cycles d'exploitation

Exercer ses activités à l'étranger a pour effet d’allonger le cycle d'exploitation, ce qui entraîne des délais plus longs d'approvisionnement auprès des fournisseurs et des conditions de crédit s’établissant sur de plus grandes périodes pour les clients.

Si les solutions de financement traditionnelles comme les marges de crédit sont établies en fonction des résultats passés, il importe désormais de recourir à une solution de financement tournée vers l'avenir, qui tient compte de la croissance exponentielle de Raincoast.

« Adoptez une approche tournée vers l'avenir : demandez-vous ce que fera votre entreprise au cours des 12 prochains mois, comment prévoit-elle répondre à ses besoins en matière de fonds de roulement et atténuer les risques connexes », suggère M. Kroeker.

« Si vous avez besoin de fonds, c'est là que votre banque entre en jeu. Nous allons examiner le financement axé sur les opérations, les besoins particuliers de votre entreprise, qui sont en constante évolution, et la façon dont nous pouvons y répondre. »

Maintenir une visibilité sur la scène internationale

Les entreprises habituées au système bancaire canadien, qui est relativement simple, connaîtront des difficultés lorsqu'elles décideront de transférer des fonds à l'étranger.

M. Langran conseille de recourir à une seule plateforme : « Peu importe dans quels pays elle exerce ses activités, Raincoast devrait regrouper tous ses comptes sur une même plateforme pour obtenir un portrait d'ensemble plutôt que d'avoir à ouvrir une session sur plusieurs plateformes de services bancaires différentes ».

Le système de gestion des paiements et des fonds de la HSBC regroupe sur une même plateforme la gestion des fonds, de la trésorerie et des activités commerciales, et ce, pour tous les comptes. « En plus de profiter des fonctions disponibles au Canada, vous avez accès à tous vos comptes internationaux à partir d’un seul endroit », affirme M. Langran.

Gérer les risques de change

Même si Raincoast s'approvisionne auprès de fournisseurs en Chine, l'entreprise paie en dollars américains. « Souvent, les fournisseurs gonflent leurs factures », explique M. Langran.

Voici des solutions que Raincoast peut envisager pour réduire les risques liés aux devises étrangères pendant sa phase de croissance :

  1. Exiger des factures dans les deux devises : En exigeant des fournisseurs chinois qu'ils présentent leurs factures en dollars américains et en renminbis et en effectuant elles-mêmes la conversion, les entreprises canadiennes peuvent économiser. « L'expérience de nos clients nous a montré qu'en général, exiger deux factures et régler les paiements en renminbis permet de réaliser des économies de l'ordre de deux à trois pour cent », révèle M. Langran.
  2. Utiliser des comptes en différentes devises : La HSBC fait partie des quelques banques qui offrent au Canada des comptes en plusieurs devises comme le yen et l'euro. La devise qui a été ajoutée le plus récemment est le renminbi chinois.

Déploiement : Se protéger contre les risques lorsqu’une entreprise prend de l’expansion à l'étranger

Finalement, Raincoast décide d'ouvrir deux filiales à l'étranger, soit aux États-Unis et en Chine. Les ventes annuelles ont grimpé et se situent entre 35 et 50 millions de dollars. Au fur et à mesure que l'entreprise bâtit ses filiales, elle remporte et exécute de plus en plus de contrats à l'étranger.

« À cette étape de la croissance, nous envisagerions de mettre en place une forme de protection contre les risques de change, qui permettrait à Raincoast de savoir ce qu'elle obtient en fin de compte en échange de ses dollars américains, lorsqu'elle reçoit les paiements de ses clients », explique John Muth, vice-président, solutions de trésorerie pour entreprises, Banque HSBC Canada.

Si Raincoast achète des matières premières en Chine en dollars américains, elle pourrait se protéger au moyen d'un swap de devises plutôt que de s'exposer aux fluctuations du dollar américain sur le marché. Elle pourrait ainsi acheter les dollars dont elle a besoin et conclure une entente en vertu de laquelle les dollars seront rachetés à la fin du cycle de production.

Raincoast pourrait aussi envisager d'ajouter des options sur devises à ses mesures de protection. « Ces options offrent la possibilité de profiter des fluctuations des taux de change lorsque ceux-ci sont avantageux, ajoute M. Muth, en les comparant à une assurance. Vous pouvez vous protéger contre le pire des scénarios, mais aussi faire des gains si le taux de change varie en votre faveur. »

Offrir des solutions locales

Les garanties fournies par une banque locale peuvent aider à atténuer les risques liés au fonds de roulement lorsqu'une entreprise exerce des activités à l'échelle mondiale.

« Quand une entreprise comme Raincoast développe sa chaîne d'approvisionnement et ses installations à l'étranger, les acheteurs exigent souvent une garantie bancaire. Cependant, ce ne sont pas tous les acheteurs qui voudront d'une garantie émise par une banque canadienne. La HSBC résout le problème en émettant des garanties par l'intermédiaire de ses succursales situées aux quatre coins du monde », explique M. Kroeker.

La gestion du commerce international est plus simple avec une banque présente sur la scène internationale.

La Banque HSBC Canada offre aux entreprises qui exercent leurs activités à l'étranger des avantages qu'aucune banque nationale concurrente ne peut égaler.

Les clients peuvent faire appel aux ressources du Groupe HSBC, qui compte 6 300 bureaux dans près de 60 pays, par l'entremise de ses gestionnaires de relations bancaires internationaux, de ses solutions bancaires transfrontalières complètes et d'un fonds de deux milliards de dollars visant à aider les entreprises à prendre de l’expansion à l'étranger.

« La HSBC veut tirer parti de son réseau pour favoriser la croissance de votre entreprise », affirme M. Kroeker.

Il ne suffit pas de posséder les comptes; il faut aussi savoir ce qui s'y passe

Monsieur Langran est responsable en chef des ventes, service international de gestion des paiements et des fonds, à la Banque HSBC Canada, régions de la Colombie-Britannique et de l'Ouest canadien.

Remarques

Les renseignements fournis ne sont pas nécessairement exhaustifs et ne sauraient être interprétés comme des conseils professionnels de nature financière, juridique, fiscale ou autre. Vous ne devriez pas agir sur la foi de cette information sans avoir obtenu les conseils d'un professionnel. Le présent document a été préparé avec soin, mais la HSBC ne peut garantir, ni s'engager à déclarer (explicitement ou implicitement) que ces renseignements sont exacts et complets. Les renseignements présentés dans ce document peuvent être modifiés sans préavis.

Certains des produits et services proposés par la HSBC, ses filiales et ses sociétés affiliées sont offerts sous réserve d'une approbation de crédit. Ce document ne saurait constituer une offre de fournir les services et les produits qui y sont décrits et la prestation de ces services et produits demeure assujettie au contrat.

Les services HSBCnet sont fournis au Canada par la Banque HSBC Canada. Les caractéristiques et les fonctions de HSBCnet varient d'un pays à l'autre. Ces services sont assujettis à la réglementation canadienne en matière de sanctions.

Publié par la Banque HSBC Canada (la «HSBC»)
© Banque HSBC Canada 2017. TOUS DROITS RÉSERVÉS

Vous êtes sur le point de quitter le site de la HSBC au Canada pour les clients entreprises.

Veuillez prendre note que les politiques du site externe sont différentes de celles de notre site Web et de la politique en matière de confidentialité. Le prochain site s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre ou dans un nouvel onglet du navigateur.

Vous quittez le site Web des services aux entreprises de la HSBC.

Veuillez noter que les politiques du site externe seront différentes des conditions et de la politique de confidentialité de notre site Web. Le prochain site s’ouvrira dans une nouvelle fenêtre de navigation ou dans un nouvel onglet.